Un rassemblement offensif à l'hôpital Montgelas de Givors !

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Un rassemblement offensif à l'hôpital Montgelas de Givors !
Un rassemblement offensif à l'hôpital Montgelas de Givors !
Un rassemblement offensif à l'hôpital Montgelas de Givors !
Un rassemblement offensif à l'hôpital Montgelas de Givors !
Un rassemblement offensif à l'hôpital Montgelas de Givors !
Un rassemblement offensif à l'hôpital Montgelas de Givors !
Un rassemblement offensif à l'hôpital Montgelas de Givors !
Un rassemblement offensif à l'hôpital Montgelas de Givors !
Un rassemblement offensif à l'hôpital Montgelas de Givors !
Un rassemblement offensif à l'hôpital Montgelas de Givors !
Un rassemblement offensif à l'hôpital Montgelas de Givors !

Rassemblement réussi avec environ 250 personnes personnes à l'entrée de l'Hôpital public de Givors ce lundi matin 8 novembre.

Tout a commencé avec une partie de bras de fer avec la direction de l'hôpital qui, pour s'opposer à la participation des soignants a fait preuve d'un autoritarisme sans borne, en réquisitionnant le personnel, pour empêcher leur participation à ce moment de lutte important après la fermeture des urgences de nuits, des menaces sur la maternité et pour finir l'Ehpad. Une délégation s'est donc rendue auprès de la direction afin que la participation à la grève et au rassemblement soit libre et sans sanction.

Pendant ce temps, le monde extérieur solidaire est arrivé. De nombreux salariés des hôpitaux environnants comme l'hôpital de Vienne, Lyon Sud Pierre-Bénite, HEH ou Le Vinatier. De nombreux militants syndicaux des autres profession comme les Pompiers, les Cheminots, des métallos de JTEKT et d'autres syndicats comme FO.

De nombreux communistes de Givors conduits par Raymond Combaz avec la participation de la tête de liste "Givors en grand" aux prochaines municipales Christiane Charnay, des communistes également d'Oullins, de Lyon et de Pierre Bénite venus à 10.

250 personnes se sont rassemblées contre la fermeture des urgences la nuit et pour l'octroi de moyens pour l'hôpital public de Montgelas.  Le rassemblement était organisé par le syndicat CGT du centre hospitalier de Givors, l'Union Santé Départementale CGT, et l'UL CGT de Givors. Les sections du PCF de Givors et de Pierre-Bénite, ainsi que la Fédération du Rhône du PCF appelaient à la participation à cette initiative de lutte.
 
Sont intervenus Christelle Franz pour l'USD Santé, les secrétaires du Syndicat CGT de Montgelas, du Syndicat CGT de Vienne, une représentante de la CGT des HCL, Marc Auray et Jean Claude Vaslet pour le CoMoSaSS institution alternative qui s'implique fortement pour faire prévaloir une autre logique dans les hôpitaux que celle de Macron et de tous les gouvernement successifs depuis Sarkozy et se prononce pour un plan d'urgence pour l'hôpital public avec l'embauche immédiate de 100 000 soignants.
 
Ce plan d'urgence répondrait aux graves situations dont les intervenants ont témoignées, tous sont en difficultés avec des personnels en souffrance et luttent contre cette casse du service public hospitalier et la volonté des gouvernants d'instaurer en financiarisant une santé à 2 vitesses dans laquelle le privé dominerait.
 
Quelle société voulons nous pour nous et nos enfants ?  Une société ou toutes et tous peuvent se soigner, s'éduquer, se déplacer, se chauffer, se nourrir, vieillir.... dans de bonnes conditions égales pour tous, ou une société où ces besoins sociaux et humains sont niés car trop chers et faisant obstacle à la finance et aux dividendes des plus riches au détriment des plus pauvres et de l'intérêt général.
 
C'est un débat politique de fond. Le combat se poursuit dans l'hôpital et sa proximité dans les jours et semaines à venir avec de nouvelles initiatives qui seront annoncées dans les jours à venir.
 

Publié dans Luttes sociales, santé, Rhône

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article