Inde : les lois agricoles seront abrogées. Une grande et belle victoire !

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Inde : les lois agricoles seront abrogées. Une grande et belle victoire !

INDE : LE PREMIER MINISTRE MODI VIENT D’ANNONCER QUE LES 3 LOIS AGRICOLES AYANT DÉCLENCHÉ DES GRÈVES MASSIVES DEPUIS  DE NOMBREUX MOIS SERONT ABROGÉES

Modi a annoncé que lors de la prochaine session parlementaire, le gouvernement indien prendra des mesures constitutionnelles pour abroger ces lois.

La CGT se félicite de l’abandon de ces lois qui désorganisaient complètement le secteur agricole au profit des multinationales. Cependant les travailleurs du secteur agricole restent toujours exploités par le patronat agricole sur la base du système des castes. Il permet aux patrons du domaine agricole, d’exploiter sans limites les travailleurs issus de la caste des dalits (intouchables).

Dans un revirement étonnant, le Premier ministre a donc décidé d'abroger les trois lois réformant le secteur agricole qui ont déclenché près d'un an de protestations massives de la part des agriculteurs déclarant notamment :

« .... J'exhorte les agriculteurs à rentrer chez eux dans leurs familles et à recommencer le travail ... ». « ... Les trois lois étaient à l'avantage des agriculteurs, mais nous n'avons pas pu convaincre une partie des agriculteurs malgré tous les efforts faits par le gouvernement ... ».

NTUI, confédération syndicale indienne principale partenaire de la CGT en Inde, nous a fait parvenir la réaction suivante :

"NTUI félicite le Sanyukt Kisan Morcha (SKM – coalition des organisations de travailleurs agricoles et paysans en lutte) et ses militants pour leur extraordinaire victoire qui a obligé le gouvernement à retirer les trois lois agricoles. Nous saluons le SKM pour cette lutte historique d'un an qui a mis en avant, dans sa campagne, les problèmes rencontrés par les agriculteurs dans tout le pays. Nous rendons hommage aux plus de 751 agriculteurs et travailleurs agricoles qui ont donné leur vie dans cette lutte.

Aujourd'hui est en effet un moment spécial dans l'histoire de notre pays. L'agitation continue, puissante et pacifique des agriculteurs a obligé un gouvernement arrogant et sans cœur à plier. Un gouvernement autoritaire, qui a passé les onze derniers mois à traiter les travailleurs ruraux de ce pays de terroristes, d'antinationaux, de représentants de l'opposition parlementaire et de manifestants professionnels, a été contraint de céder. Que ce soit un message à un Premier ministre arrogant et grossier ... l'intimidation, les abus, les menaces et l'utilisation des forces de l'État ne sont pas la façon dont un gouvernement s'engage avec le peuple.

Bien sûr, nous serions naïfs de croire que cela vient d'un gouvernement qui a appris une leçon. Cela vient d'un gouvernement dirigé par le BJP, une force politique qui cherche à supprimer, sinon à supplanter la démocratie parlementaire dans notre pays ... Cela arrive à un moment où l'économie est en train de s'effondrer et où le gouvernement actuel n'a ni la capacité ni la volonté de la relancer.

Ne perdant jamais une occasion de lier directement la politique à la religion, le Premier ministre a choisi aujourd'hui comme jour pour faire cette annonce - l'anniversaire de naissance de Guru Nanak, le jour le plus important de l'année pour les personnes de confession sikhe. Il l'a fait à un moment où les sikhs ouvrent les portes de leurs gurdwaras aux musulmans pour qu'ils y fassent leur prière du vendredi, car ils sont attaqués par les vigiles du BJP-RSS pour avoir fait leur prière du vendredi en plein air, comme ils le font traditionnellement.

Le BJP, dont la progression est fondée sur la division, doit faire face à l'unité du peuple au plus d'un niveau.

NTUI et ses membres, comme bien sûr tous les autres syndicats progressistes et leurs membres, dans tout le pays, ont été solidaires de la lutte des agriculteurs depuis qu'elle a commencé en novembre 2020. Nous avons appris que le SKM propose de poursuivre sa protestation jusqu'à ce que les trois lois soient effectivement abrogées par le parlement. Nous continuerons à nous tenir à leurs côtés. Nous soutenons également leur appel à poursuivre la lutte pour le prix minimum de soutien aux produits agricoles à Cout de production +25% et sur la législation sur le prix de l'électricité.

En ce moment, nous demandons également au SKM de reconnaître un salaire minimum juste et équitable pour les travailleurs agricoles également.

L'année dernière a été une année de campagnes difficiles dans l'ombre de la pandémie et de la misère économique. C'est aussi une année de solidarité sans précédent. Une année qui a uni les organisations, les mouvements et les peuples. Plus que jamais, c'est le moment de réaffirmer et de nous engager à nouveau en faveur d'un front uni solide des forces progressistes pour s'attaquer aux politiques de haine, de division, d'inégalité et d'injustice ... beaucoup reviendront de la riche expérience d'un long siège de lutte pour renforcer et accroître notre résistance aux quatre codes du travail et à l'attaque contre notre démocratie.

Mais aujourd'hui sera un jour de célébration, une célébration des agriculteurs du pays, Une célébration pour le pays tout entier, Une célébration de la démocratie elle-même.

Que personne ne se leurre : une majorité brutale au parlement ne peut pas aller contre la volonté du peuple. Un peuple uni ne sera jamais vaincu ! - Unité ouvrière et paysanne - Vive l'unité ! 

Inqilab Zindabad !

Publié dans Asie, International

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article