Rhône - Lustucru en grève depuis 4 jours pour 200€

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Rhône - Lustucru en grève depuis 4 jours pour 200€
Rhône - Lustucru en grève depuis 4 jours pour 200€
Rhône - Lustucru en grève depuis 4 jours pour 200€
Rhône - Lustucru en grève depuis 4 jours pour 200€
Rhône - Lustucru en grève depuis 4 jours pour 200€
Rhône - Lustucru en grève depuis 4 jours pour 200€

La section du Parti Communiste a rendu visite aux salariés de Lustucru (Rue Jules Guesde) en grève depuis le lundi 7 février pour arracher 200€ minimum d'augmentation de salaire. Trois ou quatre photos ont été faites sur place avec les militants CGT et les salariés en grève reconductible.

La grève a été décidée dans les trois sites Lustucru de la région : à Saint-Genis-Laval, à Lorette et  Communay.

La colère s'est exprimé et de façon quasi générale quand les salariés ont appris que Lustucru versait des dividendes importants à ses actionnaires et qu'eux allaient une nouvelle fois être roulés dans la farine après avoir passé une année 2021 terrible sans chômage partiel, avec des cadences infernales, le travail en équipes et des heures supplémentaires à la pelle tout au long de l'année.

Si certains s'interrogent comment les groupes ont pu faire tant de profits en pleine crise sanitaire, le cas de Lustucru est tout à fait éclairant et démonstratif, c'est en surexploitant les 150 salariés du site de production de la rue Jules Guesde et ceux des autres sites de Lorette où la grève est suivie à 100% et celui de Communay !

Les grévistes ont décidé de piquets de grève, ils n'entendent pas lâcher avant d'avoir eu satisfaction.

Les communistes leur apportent tout leur soutien. Ils sont appelés à rendre visite aux grévistes et à leur apporter toute leur solidarité notamment ce week-end où ils seront devant le portail de leur entreprise.

Lustucru doit négocier et augmenter les salaires comme le demande Fabien Roussel le candidat communiste à la présidentielle de 2022.

Jean Chambon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article