Appel de 1000 enseignants à voter Fabien Roussel le 10 avril

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Appel de 1000 enseignants à voter Fabien Roussel le 10 avril

Plus de 1 000 enseignantes et enseignants, personnels de l’éducation nationale ont signé un appel à voter en faveur de Fabien Roussel pour l’élection présidentielle d’avril prochain.

La question de la lutte contre les inégalités sociales de réussite scolaire est un enjeu de société, un enjeu démocratique. La réussite scolaire, l’élévation du niveau de connaissance de toute une classe d’âge doit être une des priorités politique des années qui viennent.

La proposition de Fabien Roussel d’allonger le temps scolaire sans rallonger le temps de travail des enseignants répond à cette exigence. L’école doit se faire à l’école avec des enseignants formés et ayant du temps pour exercer leur métier et penser leurs pratiques. C’est pourquoi cette proposition d’allongement du temps scolaire s’accompagne d’un recrutement massif d’enseignant·e·s, 90 000, et d’une formation initiale de qualité, sur 2 ans et reconnue à bac + 5.

Autre point de cette pétition, la reconstruction de la voie professionnelle en redonnant aux lycées pro les moyens de former des jeunes à exercer des métiers essentiels à la société, es citoyens en capacité de faire des choix dans un monde de plus en plus complexe ou les savoirs, les connaissances sont concurrencées par des manipulations, des mensonges ou informations erronées.

Ou encore l’abandon de la réforme du lycée et de Parcoursup qui institue la sélection et la concurrence de tous contre tous comme la règle.

Enfin, la question du temps, temps de classe, temps pour apprendre, s’éduquer, se former, celle du temps pour enseigner, penser sa pratique et son métier sont décisifs, alors que les enseignants sont de plus en plus contraints par des directives inapplicables, contestées sur le fond. Les élèves ont perdu depuis 2008 l’équivalent d’une année scolaire sur le temps de la scolarité obligatoire sans tenir compte des semaines de classe perdues avec la crise sanitaire, et dans le même temps la charge de travail des enseignants s’est considérablement accrue.

C’est cette logique à l’œuvre depuis tant d’années qui a conduit à la crise de notre système éducatif. La campagne de Fabien Roussel propose de bâtir un nouveau projet politique pour l’école qui s’inscrive dans une visée émancipatrice et de transformation de la société.

C’est cela qui a conduit plus de 1 000 enseignantes et enseignants, personnels à s’engager en signant l’appel à voter Fabien Roussel.

La dynamique constatée, la popularité du candidat présenté par le PCF se traduit également au travers de cet appel et du nombre important de signatures. Sa progression dans les sondages montre qu’un espace politique est en train de s’ouvrir pour ouvrir une perspective nouvelle de transformation de l’école prenant appui sur les aspirations des personnels, des élèves et de leur famille pour la réussite scolaire de chacune et de chacun.

Sébastien Laborde

Membre du CEN

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article