Henry Gabrielle, le Comosass écrit au Vice Président de la métropole, Monsieur Blanchard

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Henry Gabrielle, le Comosass écrit au Vice Président de la métropole, Monsieur Blanchard

Comité de coordination des mobilisations pour la santé et la Sécurité Sociale(COMOSASS)

A

Monsieur Pascal Blanchard,

Vice-Président de la métropole de Lyon

Objet : Vos engagements

Monsieur le Vice-président Blanchard,

Vous décidiez il y a 1 an, de constituer un groupe de travail formé d’élus-es de votre majorité. Il s’agissait d’auditionner un certain nombre d’acteurs ayant un avis ou des propositions à formuler concernant l’avenir de l’hôpital Henry Gabrielle. Vous disiez alors vouloir connaître les avis, propositions ou projets parfois divergents de chacun.

Pour sa part, COMOSASS s’est engagé dans la construction de la réflexion. Plusieurs d’entre-nous ont participé à une audition. Nous vous avons fait parvenir, à votre demande, une note détaillant notre point de vue, note qui devait être envoyée à tous les participants.

Vous vous étiez engagé devant nous, comme devant toutes les organisations, qu’au terme des auditions, un rapport serait rédigé, servant de base à une discussion publique du conseil métropolitain suivie d’un vote. Or, nous apprenons par la presse que rien de ce que vous avez annoncé ne se fera, que vous avez décidé qu’il n’y aurait pas de rapport, pas de débat public, pas de vote. Les notes que nous vous avons fait parvenir n’ont donc pas été envoyées à chacun des auditionnés. D’ailleurs nous n’avons rien reçu de tel!

Monsieur le Vice-Président, nous somme en colère d’avoir été à ce point bernés, méprisés. Comment pouvez-vous penser que le seul fait d’être auditionné allait changer quoi que ce soit à notre analyse de la situation, aux conclusions que nous en tirons et que vous connaissez: Rien, aucun argument sérieux qu’il soit de nature économique, financier, médical, humain, ne s’oppose au développement d’Henry Gabrielle sur son site actuel.

Ce projet de transfert des HCL et de l’ARS ne répond qu’au projet funeste de continuer la destruction méthodique de notre système de santé et de son mode de financement solidaire et efficace. Pensiez-vous que ce groupe de travail allait permettre d’enterrer le problème, d’entamer notre détermination à obtenir la sauvegarde et le développement de cet Hôpital sur son site actuel ?

Vous devez avoir conscience que ce n’est pas uniquement COMOSSAS que vous bernez, que vous méprisez. C’est l’ensemble des citoyens, électeurs et électrices du territoire qui se sont prononcés sur un programme, des engagements de campagne des élus de la majorité métropolitaine.

Alors il n’est peut-être pas trop tard pour que vous honoriez vos engagements, que vous envoyiez chacune des notes et arguments aux participants auditionnés, que vous rédigiez ce rapport et que le conseil métropolitain se prononce. Il en a le droit. Il a le pouvoir et le devoir de donner son avis sur un projet qui engage notre système de santé et la collectivité, notamment financièrement.

Recevez, monsieur le Vice-Président, nos salutations les meilleures.

Catherine Garçon. Présidente

Jean-Claude Vaslet. Secrétaire

Copie : Monsieur Bernard Président de la métropole et Mesdames et Messieurs les Présidents de groupe politiques

Publié dans santé, Luttes sociales, Rhône

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article