Les cheminots dans l'action le 31 mars pour l'intérêt général !

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Les cheminots dans l'action le 31 mars pour l'intérêt général !

La casse de l’entreprise publique SNCF à travers l’ouverture à la concurrence vise, dans les faits, à détruire un bien inestimable de la Nation et à saccager les droits des cheminots pour servir des intérêts particuliers. Direction SNCF et Gouvernement marchent main dans la main. Nous ne plierons pas !

Pour le développement du service public ferroviaire et pour le progrès social, nous transporterons le débat dans les rues de Paris le 31 mars prochain !

En dépit d’une période complexe, chacun des combats engagés par la CGT démontre la disponibilité des salariés en général et des cheminots en particulier à répondre présents aux actions revendicatives.

Tenir le cap du service public ferroviaire, le maintien et le développement de nos droits sociaux et ne rien lâcher sur l’impérieuse nécessité de combattre la concurrence entre salariés est une lutte que nous devons mener ensemble, massivement, unis et déterminés.

Quand certains ont baissé la garde, que d’autres sont déjà dans les cordes, s’accommodant des reculs imposés par la direction et le patronat ferroviaire, la Fédération CGT des Cheminots fait le choix d’affronter celles et ceux qui veulent en finir avec le train public afin de créer les conditions d’une riposte plus globale !

C’est tout le sens de la manifestation des cheminots du 31 mars prochain à Paris !

Une participation massive des actifs et retraités à cet événement est donc indispensable ! Cela viendra ajouter une nouvelle pierre à l’édifice que nous bâtissons ensemble afin de poursuivre le combat contre l’effacement du train public en France et le sabotage de nos conditions sociales.

 

Ouverture à la concurrence, stratégie d’auto concurrence en interne avec la création de filiales, concurrence entre salariés, casse des repères collectifs, dépeçage du Statut et du régime spécial, précarisation de l’emploi, siphonage des effectifs, gel des salaires, non augmentation des pensions, attaques sur nos facilités de circulation, menaces sur nos droits : la liste est longue des raisons de la colère !

La direction SNCF actuelle veut multiplier le trafic ferroviaire par 2 ?

En vérité, sa calculatrice est bloquée sur les divisions et les soustractions sauf quand il s’agit d’engager l’argent du GPU dans des achats inconsidérés afin d’étendre sa visibilité à l’étranger, à l’image de la direction précédente.

D’autres solutions existent et nous savons comment faire ! La Fédération CGT des Cheminots porte un autre projet, global, qui répond à la fois aux besoins des populations, aux exigences du service public, à l’amélioration des conditions sociales et de travail des cheminots, en dehors de toute concurrence et de dumping social.

Oui, cheminotes et cheminots, notre bataille quotidienne pour le développement du service public ferroviaire et pour le progrès social doit donc sortir de l’entreprise et être portée publiquement car notre action collective et intergénérationnelle est en vérité une action d’intérêt général !

Soyons fiers de ce que nous sommes et ne baissons pas la garde !

10 000 cheminotes et cheminots sont attendus dans les rues de Paris le 31 mars prochain ! Venez amplifier la mobilisation et grossir les rangs de celles et ceux qui refusent la fatalité et comptent bien démontrer, qu’avec la CGT, un véritable service public ferroviaire et des conditions de travail décentes ne sont pas des options mais LA solution !

LE 31 MARS 2022,
ENGAGEONS-NOUS ET MANIFESTONS À PARIS !
LA LUTTE DES CHEMINOTS EST D’INTÉRÊT GÉNÉRAL !

Appel de la Fédération CGT des cheminots

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article