Henry Gabrielle : il est temps que la métropole de Lyon respecte ses engagements !

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Initiative du 14 mars à la métropole
Initiative du 14 mars à la métropole
Initiative du 14 mars à la métropole

Initiative du 14 mars à la métropole

L’association des patients de l’hôpital Henry Gabrielle appelle ses adhérents à se rassembler à 12h devant la mairie de Lyon pour interpeler le maire (EELV), Grégory Doucet qui préside les HCL afin de lui demander de ne pas transférer Henry Gabrielle au Vinatier à Bron qui est aussi l’occasion de transférer le financement des soins de cet hôpital, de la Sécurité Sociale à l’impôt sous couvert de médico-social et aux patients.

Depuis des années les communistes sont dans cette bataille. Ils ont rassemblé des centaines de bulletins de vote exigeant le maintien d’Henry Gabrielle à Saint-Genis-Laval et sa rénovation sur place qui coûterait moins cher que le transfert prévu en milieu urbain. Ils ont multiplié les initiatives et rassemblé bien au delà de leurs rangs. Souvent la CGT notamment l'Union Locale d'Oullins s'est engagée dans la mobilisation et pour la réussite des initiatives.

La métropole de Lyon présidée et gérée par EELV est directement interpelée d’autant plus fortement que ses élus-es ont pris des engagements lors des élections métropolitaines. Engagements qu’ils ont le plus grand mal à tenir. Le Vice Président Blanchard s’est engagé à produire un rapport suite au groupe de travail qu’il a mis en place. Des travaux desquels a émergé très nettement et de manière limpide le refus des auditionnés, du transfert au Vinatier.

Le dit rapport n’existe encore pas ne permettant pas au Conseil Métropolitain de débattre et de voter malgré l’insistance des sections du parti communiste, de ses élus-es et de diverses associations notamment le Comosass qui a rappelé par écrit à Monsieur Blanchard ses engagements à ce jour non tenus !

Peut-être que les Verts de la métropole de Lyon attendent-ils une période plus propice pour prendre une décision difficile, en l’occurrence après les élections présidentielles dont un des leurs est candidat ? Cela aurait un très mauvais effet d’annoncer qu’ils se prononcent pour le transfert d’Henry Gabrielle ou qu'ils laissent la décision définitive à la direction des HCL et à l'ARS ! Le politique dont les citoyens attendent tant, une nouvelle fois s'effacerait devant les exigences néolibérales portées par l'ARS, la droite et son extrême.

C’est un très mauvais calcul. Qu’ils sachent que les communistes ne laisseront pas faire, ils ne lâcheront rien, il en va du devenir de notre patrimoine public hospitalier, des besoins de santé de plus en plus mal assurés par des hôpitaux exsangues qui manquent de tout. Heureusement que les personnels et les soignants s’investissent sans compter, ils sont admirables. Mais malgré les applaudissements, leur patience à des limites, ce qui conduit nombre d’entre elles et d’entre eux à quitter le navire !

Il est temps que la métropole de Lyon prenne à bras le corps le dossier de la santé publique dans la métropole. Il n’est plus possible de continuer ainsi, le laxisme politique conduit au gouffre ! Les communistes sont pleinement prêts à être un acteur déterminant dans ce combat, encore faut-il que les engagements pris soient tenus !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article