Transports en AURA : des TER pour répondre aux besoins. Reconstruire plutôt que détruire !

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Transports en AURA : des TER pour répondre aux besoins. Reconstruire plutôt que détruire !

D’autres orientations sont possibles, pour améliorer, moderniser et développer le TER sur notre région

Les Secteurs fédéraux CGT des cheminots des régions Auvergne-Nivernais, Lyon et Alpes font les propositions suivantes :

  • L’attribution de l’ensemble du marché TER à l’entreprise publique SNCF pour son savoir-faire, ses compétences, pour son personnel formé, pour l’unicité de l’offre et de l’exploitation ?
  • Réouverture des guichets du premier au dernier train, pour l’information, la vente,
  • Présence systématique à minima d’un contrôleur par train pour l’information, la sureté, la sécurité,
  • La modernisation profonde du réseau pour améliorer son efficacité et sa fluidité (électrification de certaines lignes, signalisation performante), etc ?
  • Doublement de certains axes notamment en Savoie et Haute-Savoie,
  • Augmentation de la fréquence (cadencement) pour répondre aux attentes des usagers et accompagner la hausse des trafics,
  • Acquisition de nouvelles rames pour accompagner la croissance des trafics et éliminer les plus anciennes peu accessibles pour les personnes en situation de handicap,
  • La construction d’installations pour la maintenance du matériel roulant judicieusement réparties sur le réseau régional,
  • La réouverture rapide des lignes de Clermont-Fd-Montluçon via Les Ancizes et Lapeyrouse, Clermont-Fd-Volvic-Le Mont-Dore/Ussel, Vertaizon-Billom, Dunières-Firminy, Boën – Thiers, Oyonnax – Saint-Claude, Brion-Montréal-La Cluse – Bellegarde, Sathonay – Trévoux, la Rive droite du Rhône (Givors – Nîmes) et la ligne de la Brevenne, et la mise en place d’un cadencement en Auvergne,
  • Développement des relations interrégionales avec la Bourgogne-Franche-Comté, Provence-Alpes-Côte-d’Azur, Occitanie, Nouvelle-Aquitaine, Centre-Val-de-Loire,
  • Mise en accessibilité de l’ensemble des gares et des trains pour les personnes en Situation de handicap, avec une prise en charge par agents SNCF formés,
  • Un taux de TVA à 5,5% sur les billets de train,
  • Pour une intermodalité des transports et de la tarification : Afin d’offrir une véritable alternative à l’automobile, la CGT revendique l’instauration d’un abonnement de type « Navigo » comme en Île-de-France permettant l’accès à tous les réseaux à l’échelle de la région avec un abonnement unique. La carte Oùra ne répond pas aujourd’hui à ces critères.
  • Enfin, le versement mobilités doit être élargi et augmenté pour financer les transports du quotidien.

Pour soutenir ces propositions, vous pouvez signer la pétition ici

 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article