Bio Mérieux Craponne, la lutte a fini par payer !

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Bio Mérieux Craponne, la lutte a fini par payer !

Après le mouvement de grève exceptionnel, qui a duré un mois en Février dernier, suspendu et repris le 1er juin, la direction a annoncé qu’elle proposait une augmentation sur le salaire de base applicable dès le mois de juillet 2022.

La direction bien qu'affirmant que la revoyure ne constituerait pas une réouverture des NAO, mais d’une présentation du bilan de l’application des mesures salariales issues des NAO de Février 2022, a été dans l’obligation d’agir face à la reprise de la mobilisation qui caractérise la détermination des salariés à prendre en main la revalorisation de leur salaire et la défense de leur pouvoir d'achat.

Cette augmentation calculée sur le salaire de base, pour tous les salariés ayant un revenu inférieur à 50 000€ brut annuel, sera calculé ainsi :

+ 2% pour les salariés ayant une rémunération ≤ à 25 000 €,
+ 1,5% pour les salariés ayant une rémunération comprise entre 25 000 € et 35 000€
+ 1% pour les salariés ayant une rémunération comprise entre 35 000 € et 50 000 €.

Tel est le résultat du rapport de force créé lors de la grève. Elle a été le seul moyen d’obtenir cette augmentation.

Toutes les populations de travailleurs de l’entreprise, des ouvriers jusqu’aux cadres des premiers niveaux vont bénéficier de cette augmentation.

La revalorisation de l’indemnité de transport, sur une base de 0,14€/ kilomètre pour tous les salariés dès le premier kilomètre parcouru n’est pas tombé du ciel non plus. Rappelons-le, malgré la hausse du carburant dès l’année dernière, la direction campaient sur un statu quo de l’indemnité.

Comme le reconnaît le syndicat CGT, ces augmentations sont loin de compenser les taux d’inflation réels que les salariés subissent et elles sont à des années lumières d’un partage équitable des richesses produites par le travail.

La lutte a déjà payé, et « La persévérance, c’est ce qui rend l’impossible possible, le possible probable et le probable réalisé »

Rendez-vous en septembre !