Macron. Il se permet encore tout !

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Macron. Il se permet encore tout !

Comment douter de la volonté d’Emmanuel Macron de faire baisser le chômage même artificiellement ?

La preuve, il aurait retoqué un rapport des fonctionnaires de Bercy qui prévoyait un chiffre supérieur aux 5 % en fin de mandat de ses engagements de campagne. Ils auraient revu leur copie erronée. Certainement que les fonctionnaires de Bercy savaient très bien que le Plein Emploi, c'est aux environs de 7% de taux de chômage. Ces personnes qui restent au chômage étant considérés complètement inemployables par les libéraux c'est à dire dans l'incapacité d'occuper un emploi quel qu'il soit ! L'inhumanité poussée à bout !

Mais Macron a fait mieux encore. Le président s’engage personnellement pour des cas difficiles. Ainsi pour Emmanuelle Wargon, ex-ministre du Logement, nommée contre une majorité de députés à la présidence de la Commission de régulation de l’énergie, une autorité dite indépendante avec un salaire annuel de 200 000 euros (en brut). Agnès Buzyn avait déjà retrouvé un poste à la Cour des comptes. Jacqueline Gourault, ex-ministre de la Cohésion des territoires, a rejoint le Conseil constitutionnel avec 13 000 euros mensuels.

On craint en revanche pour Amélie de Montchalin, pas tout à fait assurée d’un poste d’ambassadrice à Rome qui chiffonne les diplomates.

Comme le dit avec pertinence Maurice Ulrich dans son billet publié par l'Humanité, Emmanuel Macron fait le maximum, mais ce n’est pas toujours du gâteau. Enfin, un peu quand même.