Pierre Garzon : Pour une action de Paix en Palestine

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Pierre Garzon : Pour une action de Paix en Palestine
En fin de semaine dernière, l'armée israélienne a mené une nouvelle incursion meurtrière dans les territoires Palestiniens. Une fois de plus, le bilan est lourd. 46 morts, dont 16 enfants.
 
Une fois de plus, le gouvernement d’Israël a pu mener ces exactions « préventives » en toute impunité, bénéficiant d’un silence coupable de la communauté internationale.
 
Une fois de plus, la France n’a pas été à la hauteur, se contentant de renvoyer dos à dos les responsabilités et d’appeler à la retenue face aux populations civiles.
 
Quels impacts ont ces mots creux lorsque l’une des armées les mieux équipées du monde lance des raids aériens contre des zones surpeuplées sans aucun moyen de fuite ? Nous le constatons depuis des années, l’inaction de la communauté internationale qui se refuse à toute condamnation et à toutes sanctions encourage les gouvernements successifs d‘Israël à poursuivre la colonisation des territoires Palestiniens et à commettre impunément des crimes de guerre.
 
La solution à ce conflit ne peut être dans l’aveuglement et le déni des crimes commis par la puissance occupante.
 
Je réaffirme, une nouvelle fois, toute ma solidarité envers le peuple Palestinien qui lutte pour le respect de ses droits.
 
Pour mettre fin aux massacres et faire émerger des négociations visant à une Paix durable, la communauté internationale, l’Union européenne et la France disposent de leviers puissants : sanctions économiques (l’UE étant le premier partenaire commercial d’Israël), embargo sur les armes, suspension de l’accord d’association…
 
La boussole de ces actions ne devra suivre que l’intérêt des peuples et leur droit à vivre dignement et en sécurité sur leur territoire.
 
Les voies de la paix nécessitent de sortir de l’ambiguïté et des doubles langages et passent par la reconnaissance de l’État de Palestine dans le cadre des frontières de 1967 avec Jérusalem-Est comme capitale, aux côtés de l’État d’Israël.
 
Pierre Garzon