La question du pouvoir d’achat reste la préoccupation principale pour les retraités, comme pour les salariés

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Le 6 octobre, le Conseil d’Administration se réunira pour décider le niveau d’augmentation du point retraite pour les retraités et futurs retraités pour les 12 prochains mois.
 

Pour l’Union Confédérale CGT des Retraités, l’enjeu est bien le maintien du pouvoir d’achat des retraités, malgré les 4% d’augmentation pour la part de la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV). Ce qui est loin de faire le compte au regard de l’inflation prévue autours de 8%, d’ici la fin de l’année.
 

Les résultats de l’Agir-Arrco sont au vert avec des réserves en hausse de 6 milliards d’euros, représentant plus de 10 mois de prestations.
 

Pour l’UCR CGT, celles-ci doivent être au service de l’amélioration de la couverture des besoins des retraités et, en priorité, en faveur de l’augmentation du niveau des retraites.
 

La Confédération et son UCR CGT organisent un rassemblement devant le siège de l’Agirc-Arrco (16 – 18 rue Jules César, à Paris), ce jeudi 6 octobre avec de nombreuses délégations de retraités et de salariés, avec prises de parole et une demande de rencontre avec les dirigeants de l’Agirc-Arrco.
 

La CGT et l’UCR CGT ont la volonté de mener une campagne avec leurs organisations et syndicats pour reconquérir les retraites complémentaires Agirc-Arrco, face à un patronat qui, depuis plusieurs années, impose ses choix de gestion avant tout financiers et spéculatifs.
 

Les solutions existent pour garantir le pouvoir d’achat des retraités, en convergence avec les mobilisations actuelles dans de nombreuses entreprises du privé comme dans les services publics.
 

Ce rassemblement en appellera d’autres, dans la recherche de l’unité syndicale la plus large et en convergence actifs-retraités.

 

Montreuil, le 5 octobre 2022

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article