6 décembre. Vie qui augmente, baisse des pensions... Une seule réponse : mobilisation !

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Le niveau de conflictualité est très élevé dans les entreprises et services depuis plusieurs mois. La raison principale : les salaires ! Les retraité·e·s ne sont pas en reste et continuent de se mobiliser pour leurs pensions.
 

Tout augmente et particulièrement le prix des produits de première nécessité : huiles +60%, poisson frais +16,5%, farine +22%, pâtes +20%... Les prix de l’énergie explosent... Et ce mauvais scénario inflationniste risque de durer et de s’amplifier.
 

Si rien n’est fait, c’est l’appauvrissement des près de deux millions de retraité·e·s en Île-de-France qui est programmé, avec ses conséquences dramatiques et des choix cornéliens à faire entre se nourrir, se chauffer ou se soigner. Cette perspective est insupportable et d’un autre âge !
 

D’autant plus que notre pays n’a jamais été aussi riche. Il suffit de regarder les profits du seul CAC 40 et des dividendes versés aux actionnaires en 2022. Ils battent tous les records. Mais le gouvernement n’y voit pas de superprofits. Sa cécité n’est pas une surprise et le président des riches n’a pas oublié d’où il venait. Il faut préserver le capital et faire des économies quoi qu’il en coûte. Le projet de réforme des retraites s’inscrit dans cette optique.
 

Les retraité.e.s après une vie de travail ont le droit de vivre dignement.
 

La retraite complémentaire Agirc-Arrco représente entre 30% et 60% de la retraite globale d’un·e salarié·e du privé. Depuis 2011, la pension moyenne des employé·e·s a diminué de 8,4% et celle des cadres de 17,9% (chiffres Agirc-Arrco).

 

Toutes et tous dans l'action le  mardi 6 décembre 2022
 

La CGT revendique :


- Pas une pension en dessous de 2 000 €
- Une augmentation minimum des retraites complémentaires de 6,2%
- L’indexation des pensions sur les salaires

 

Parce-que nous sommes toutes et tous concerné.e.s, dans les régions et départements participons nombreuses et nombreux aux rassemblements et manifestations organisés par la CGT !
 

Actifs et retraité.e.s, même combat !
 

Augmenter les salaires, c’est des cotisations sociales supplémentaires pour les caisses de retraite. De même, il faut stopper leurs exonérations pour les patrons qui plus est sans évaluations et contreparties.

 

Le 30 novembre 20222

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article