La CGT FP saisit la justice concernant l’influence croissante des cabinets de conseils privés sur les politiques publiques

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Dans un communiqué publié le 28 novembre, intitulé « Influence croissante des cabinets de conseil privés sur les politiques publiques, simples dérives ou réelles infractions ? », la CGT Fonction publique annonce avoir « saisi la justice et le Parquet National Financier ». « Toute la lumière doit être faite. Il s’agit d’argent public », affirme la CGT sur Twitter. 

 

Selon la CGT Fonction Publique, « depuis 2018, Mc Kinsey et Accenture ont été missionnés pour réduire les dépenses publiques de la somme modique de 1 milliard d’euros ». « Les contrats signés, pour mettre en œuvre cette austérité accrue, prévoient des millions d’euros pour les prestations de conseil, mais aussi pour la part variable indexée sur les économies réalisées. Plus précisément et concrètement : plus les réductions de dépenses réalisées grâce aux cabinets sont importantes et plus ces derniers sont payés. »

 

Le syndicat précise que « des domaines essentiels et vitaux de la fonction publique sont au bord de la rupture (santé, justice, environnement, culture, finances, travail, éducation nationale…) ». « Dans le même temps, de plus en plus de fonctionnaires, d’agent-es contractuel-les, sont surmené-es, en burn-out, ou démissionnent pour ne plus être contraints, faute de moyens, d’exercer leurs missions n’importe comment. »

 

C’est pour « faire cesser ces agissements » que la CGT FP a décidé de saisir la justice. La CGT était également « aux côtés des professionnel.les de l’éducation, du social et du médico-social », « pour exiger de meilleures conditions de rémunération », lors des manifestations du 29 novembre.

 

Sources CGT Fonction Publique

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article