Non à l'augmentation des transports en commun lyonnais au 1er janvier 2023 !

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Lundi 28 novembre, le président de la Métropole de Lyon et du Sytral a confirmé une hausse du prix des TCL en 2023. Celle-ci devrait être de 10 centimes pour les tickets de bus, métro et tramway qui passeront à 2 euros. 

 

En 2023 le prix des abonnements TCL augmentera de manière plus significative qu’à l’accoutumée. Habituellement située autour de 1,5% à 1,7% la hausse du coût des abonnements et du prix des tickets sera cette fois de 3,3%.

 

Ce pourcentage d’augmentation annoncé par Bruno Bernard, le président de la Métropole de Lyon et du Sytral devrait être voté le 8 décembre. 

 

L’abonnement adulte pour emprunter en illimité le métro, le bus et le tramway passera donc à 66,40 € à 69,40 €  euros par mois début 2023. 

Ces nouvelles tarifications seront soumises au vote des élus du Sytral le 8 décembre. (Crédit Sytral)

 

 

 

 

 

 

Le président de la métropole de Lyon justifie ces mesures pour que la Sytral amortissent sa facture d'électricité qui a déjà grimpé de 20 millions d’euros cette année et qui devrait augmenter de "50 à 60 millions d’euros" en 2023 prévenait il y a quelques semaines Jean-Charles Kohlhass.  Au fond, la métropole fait supporter aux usagers les hausse de l'énergie provoquées par la mauvaise politique énergétique des gouvernements successifs qui ont laissé le marché dicter sa loi !

 

Face à ces augmentations beaucoup d'entre d'usagers s'insurgent et prennent position.

 

Alors que l’État refuse l’échelle mobile des salaires, le relèvement du SMIC, des pensions et des minimas sociaux, le SYTRAL s’apprête à voter le 8 décembre une hausse des tarifs des TCL au 1er janvier 2023 qui va représenter un surcoût pour les usagers des transports en commun. Nous sommes résolument opposés à cette augmentation.

 

Après la ZFE qui va pénaliser le droit à la mobilité des classes populaires, cette augmentation est un très mauvais signal envoyé aux usagers. Nous pensons qu'au lieu de décourager les usagers des transports en commun, il faut plutôt les inciter à la utiliser encore plus nombreux avec des prix de transports plus faibles voire gratuits comme cela se pratique déjà dans certaines villes de France.

 

L’augmentation du nombre d'usager et d’abonnés aux transports en commun lyonnais générerait certainement des recettes supérieures à ce pourrait rapporter une hausse des prix qui nous est injustifiée au regard de la dégradation du service dans les bus avec le manque de chauffeurs et dans le métro due à problèmes techniques.

 

Les communistes défendent la gratuité des transports en commun pour à la fois alléger la dépense financière de celles et de ceux qui font le choix de ce mode de transport et pour contribuer au transfert du mode voiture vers le mode transports collectifs. C'est donc une incitation positive forte avec pour finalité la lutte contre le réchauffement climatique et la protection de notre environnement d'autant que la billetterie ne représente que 27% des recettes du SYTRAL et que la gratuité partielle n’empêche absolument pas le développement du réseau.

 

Nous pensons qu’il faut dès maintenant geler voire abaisser les tarifs avec l'objectif d'une gratuité rapide.

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article