RATP : Jean Castex délègue le dialogue social à la police !

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Depuis le 18 octobre dernier, les agents RATP de la maintenance du matériel ferroviaire sont en grève sur la base de revendications salariales. Après un rassemblement au Siège le 28 novembre, jour de la prise de fonction de Jean Castex à la tête de la RATP, ils s’étaient à nouveau donnés rendez-vous ce vendredi 02 décembre à la Maison de la RATP.
 

Changement d’ambiance pour les 300 agents à nouveau rassemblés qui ont trouvé porte close et gardée par des CRS présents en grand nombre. Le dialogue social était dans l’impasse, il semble désormais sous-traité à la police.
 

Dans ce contexte, un début de manifestation s’est spontanément engagé sur la rue de Bercy. Rapidement stoppée et réprimandée par des forces de l’ordre coordonnées par la Brigade de Répression de l’Action Violente, une militante, déléguée syndicale CGT a été victime d’un coup de matraque et emmenée aux urgences par les pompiers.
 

Il est donc urgent que le nouveau PDG apporte des réponses salariales concrètes pour faire baisser la tension dans l’entreprise et mettre fin à la répression.
 

La CGT-RATP condamne ce choix, fait par la Direction de la RATP, d’une escalade qui privilégie la répression au dialogue.
 

Paris, le 02 décembre 2022

Publié dans Luttes sociales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article