Macron, une affaire de 3 010 996€, que font la justice et l’Etat ?

Publié le par Front de Gauche de Pierre Bénite

Macron, une affaire de 3 010 996€, que font la justice et l’Etat ?

Macron n'a pas l'air très propre fiscalement parlant, des zones d'ombres importantes existent quant à ses déclarations fiscales comme le montrent les éléments suivants. Après Fillon et Marine Le Pen, aujourd'hui Macron, les candidats de droite ont du mal à être clean. Est-ce leurs liens avec la finance et les financiers qui conduisent à ces situations toutes aussi graves les unes que les autres pour la démocratie ?

  • Le 14 février 2017, Paul Mumbach (1), Jean-Philippe Allenbach (2) et Serge Grass (3) signalaient à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) que les revenus de 3 010 996€ d’Emmanuel Macron n’ont pas été déclarés à la Haute Autorité (détail dans le courrier ci-dessous)
  • Le 1er juin 2016, le Canard Enchaîné révélait que Macron aurait remis une fausse déclaration de patrimoine à la Haute autorité, que cette fausse déclaration a été transmise au fisc, et que depuis… silence radio. Affaire étouffée ? Venant du poulain de Hollande, cela semble vraisemblable.
  • Olivier Berruyer, diplômé de l’Institut de science financière et d’assurances et de l’EM Lyon Business School, a analysé en détail, sur son blog, la situation fiscale opaque et floue à la fois du candidat qui a empoché chez Rothschild une prime de 2,8 millions d’euros pour la conclusion d’un gros contrat, lesquels ne figurent pas dans sa déclaration de patrimoine.

En faisant le compte de l’argent qu’il a gagné et de ce qu’il a déclaré, Berruyer conclut que soit « Emmanuel Macron a dépensé plus d’un SMIC par jour pendant 3 ans ».  Soit l’argent est ailleurs, laisse supposer l’expert.

Quant à son patrimoine, poursuit Berruyer, si l’on s’en tient aux déclarations de Macron, il est devenu « négatif – bref, techniquement, Macron était ruiné mi-2016 ! »

Il y a « un problème avec le patrimoine de M. Macron, ou plutôt … il était hors normes : il [Macron] avait gagné vraiment beaucoup d’argent chez Rothschild mais en 2014 [il] avait un patrimoine rachitique, voire, selon mes premières estimations, légèrement négatif. »

A ces questions, Macron refusera de répondre aux questions du Canard enchaîné « ce n’est jamais très bon signe » dit Berruyer. En effet, lorsqu’on n’a rien à cacher, on ne refuse pas les questions d’un journaliste. Sauf que Macron est sans doute habitué à l’étrange « manque de curiosité de la presse » qui soulève tant de questions…

Autre problème : « on ne trouve plus [sur le site de l’HATVP] les anciennes déclarations de revenus et de situation patrimoniale [de Macron] à l’entrée au gouvernement en 2014 », mais Berruyer qui les avait archivées sur son blog, a pu établir que :

  • Macron a gagné « près de 3,4 millions d’euros bruts entre 2009 et 2016″…
  • « Ce qui représente environ 1 800 000 euros nets après impôts »
  • Et qu’il aurait « donc consommé environ 2,6 millions d’euros bruts, donc environ 1,4 million d’euros nets en 3 ans, ramenant son patrimoine net à presque rien ».

Olivier Berruyer pose ensuite les questions suivantes :

  • Avez-vous donc bien aujourd’hui un patrimoine nul après avoir gagné plus de 1,8 million d’euros après impôts ?
  • M. Macron, on apprend dans la presse que vous avez contracté un prêt familial de 50 000 € étant jeune. À quelle date, auprès de qui et dans quel but ? Vos deux parents sont médecins [et] vous avez fait Sciences Po.
  • Durant votre période à l’Élysée puis au gouvernement, avez-vous eu à traiter de sujets touchant de près ou de loin à une des très nombreuses activités de M. Hermand ? (M. Hermand, 288e fortune de France avec 220 millions d’euros, est le « parrain officieux de l’ancien ministre de l’Economie » à qui il a prêté 550 000 euros, écrit BFM le 31 août 2016.
  • M. Macron, vous avez estimé vous-même votre appartement 935 000 € en 2014 (acheté 890 000 € en 2007) [alors que,] souligne le Canard enchaîné, les prix ont augmenté de 33 % dans votre quartier en 7 ans.
  • Pourquoi avoir refinancé en 2012 votre ancien crédit (400 000 ou 350 000 € ) en le passant à 600 000 €, alors que vous crouliez sous l’argent ?
  • A quoi correspondent exactement “350 000 € pour des travaux dans la résidence secondaire“ alors que vous aviez du mal à vous désendetter ?
  • Comment faites-vous pour avoir un Livret de Développement Durable de 40 000 € – alors que les LDD sont limités à 12 000 € ?
  • Vous aviez en 2014 une voiture que vous indiquez avoir “achetée d’occasion” à 28 ans, en 2005, 40 000 € [mais] 40 000 €, c’est votre salaire annuel de l’époque ! (Source : JDD 12 février)
  • Retournerez-vous chez Rothschild si vous perdez en mai ?

Conclusion : 

Beaucoup de questions, beaucoup de points d’ombres, une absence totale de transparence qui ne sent pas bon. Et toujours silence média, lesquels pour bien moins que ça ont enquêté des semaines durant sur le dossier Fillon et ses sociétés.

Et rien, strictement rien du côté de la justice.

Cette affaire rappelle un parfum lointain, celle du fils Fabius, qui s’offrait un appartement de 7 millions d’euros alors qu’il n’avait pas un sou, qu’il ne déclarait aucun revenu, sans déclencher l’alerte rouge à Bercy.

Il y a quelque chose de pourri dans l'oligarchie.

Sources : Alain Léger pour Dreuz.info

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Alain Leger pour Dreuz.info.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article